Municipales 2008 Municipales 2008
   Le Télégramme
Accueil  >  Informations générales > Côtes-d'Armor 
Côtes-d'Armor
 

Réagir à cet article Envoyer à un ami Imprimer cet article

Guingamp. Mission difficile pour la droite

Publié le 09/02/2008 Réagir à cet article

Noël Le Graët, maire PS de Guingamp, raccroche. Pour lui succéder, Annie Le Houérou (PS) a réussi à rassembler la gauche derrière elle. La droite a trouvé son leader en la personne de Pierre Pasquiou.


Sur le terrain des municipales, le capitaine de l’équipe a décidé de rentrer aux vestiaires. En mars, Guingamp changera forcément de maire. En novembre dernier, Noël Le Graët (PS) a annoncé qu’il ne briguerait pas un 3 e mandat. Pendant treize ans, l’emblématique président d’En Avant de Guingamp a porté l’écharpe de maire. Il a passé le relais à Annie Le Houérou, conseillère municipale, présidente de la communauté de communes de Guingamp et conseillère générale. Celle qui est entrée en politique en 2001, sur la liste gauche plurielle menée par Noël Le Graët, a réussi à bâtir une liste ratissant large. La candidate du PS part dans la bataille des municipales avec les voix de l’UDB, des Verts, du PC et de la gauche alternative.
La gauche a réuni toutes ses forces derrière un seul nom.

Raté d’un cheveu
Ce n’était pas le cas en 2001. À l’époque, Noël Le Graët avait affronté une opposition de droite classique et une opposition de gauche en la personne de Mona Bras, qui se trouve aujourd’hui sur la liste d’Annie Le Houérou. Et pourtant, il n’avait raté que d’un cheveu sa réélection au premier tour avec 49,9 % des voix. La liste de Mona Bras arrivait à séduire 13,71 % des électeurs. La droite se contentait de 36,39 % des voix. Par le jeu de l’alliance d’Annie Le Houérou et de Mona Bras, les élections municipales de 2008 se règleront en un tour. La projection des chiffres de 2001 donnerait une large victoire à la gauche. Mais, aujourd’hui, les hommes ont changé à gauche comme à droite. À gauche, la tête de liste est désormais une femme.

L’héritage de Noël Le Graët
À droite, Bertrand Bouédec a laissé sa place à Pierre Pasquiou, ancien maire de Pabu et ancien conseiller municipal guingampais. Dans une commune bien ancrée à gauche, le président de la société des courses de Guingamp a bâti tranquillement sa liste. Il a réussi à convaincre Daniel Pennec, ancien conseiller régional et ancien conseiller municipal guingampais, de repartir en campagne. Ce duo suffira-t-il à faire mentir la calculette politique ? La mission s’avère corsée sur le papier. Noël Le Graët laisse derrière lui un héritage plutôt conséquent sur la table : la rénovation du stade, l’arrivée d’entreprises dans la région de Guingamp, la mise en place d’un pôle santé entre l’hôpital et la clinique... Le maire de Guingamp a aussi réussi un beau coup en propulsant Guingamp dans la liste des reçus du plan Borloo, la rénovation nationale des logements sociaux. Ce grand chantier guingampais de 47 M€ démarre avec la démolition et la construction de 301 logements à la clé. De son côté, Annie Le Houérou a montré ses capacités à gérer des dossiers sensibles au sein de la communauté de communes de Guingamp. Il reste un mois à la candidate du PS pour transformer l’essai. La droite est bien décidée à ne pas la laisser faire.

Éric Rannou



Réagissez
 

Pour réagir à cet article, veuillez vous connecter au forum du Télégramme :
Pseudo
Mot de passe
Si vous n'avez pas encore de compte sur le forum du Télégramme, cliquez ici

Vous allez déposer un commentaire sur un forum public. Soyez respectueux et courtois.
Titre
Message

En octobre 2007, près de la gare, les élus de Guingamp ont officiellement posé la première pierre du premier immeuble construit dans le cadre du projet de renouvellement urbain, qui prévoit la construction de 301 logements sociaux.

DANS LA MEME RUBRIQUE :
- Élection municipale à Saint-Péver. (07/01/2009)
- Municipales. Un recours déposé à Loudéac (21/03/2008)
- Dix femmes dans l’assemblée (21/03/2008)
- Municipales. Fortunes... de maires ! (18/03/2008)
- Paimpol. Chaisemartin (SE) : 60,8 % (17/03/2008)
- Plérin. Kerdraon (PS) : 60,01 % (17/03/2008)
- Saint-Brieuc. Bruno Joncour (MoDem-UMP) : 54,28 % (17/03/2008)
- Lanvollon. Déjà trois démissions (17/03/2008)
- Ronan Kerdraon. Une liste de rassemblement (17/03/2008)
- Mireille Dubois. D’accord pour travailler sur l’hôpital privé (17/03/2008)
- Propos diffamatoires. Un candidat de Plénée-Jugon porte plainte (14/03/2008)

>> Tous les articles 



  Résultats France

Aujourd'hui sur le TELEGRAMME.COM

ARTICLES LES PLUS LUS
> FINISTÈRE
LANDERNEAU. PATRICK LECLERC (DVD) : 50,12 %
Une page de l’histoire s’est ...
> LOCMARIA-PLOUZANÉ
LA LISTE « AVEC VOUS ET POUR VOUS »
La liste « Locmaria Plouzané...
> BRETAGNE
MUNICIPALES. DES NOMS DE LISTES TRÈS CONSENSUELS
« Agir », « Ensemble », « avec vous », « ...
> PAIMPOL
JEAN-YVES DE CHAISEMARTIN PRÔNE LA CONCERTATION
L’ancien candidat Modem aux législatives,...
> MORBIHAN
HENNEBONT. TROIS LISTES AUX PRATIQUES DIFFÉRENTES
Trois listes se présentent devant les éle...

DERNIERS BLOGS MIS A JOUR


COMMUNES LES PLUS VISITEES
> MORLAIX
> PLOUGUERNEAU
> PLOUGASNOU
> CONCARNEAU
> DOUARNENEZ


© Le Télégramme 2008 Tous droits réservés Accueil - Mentions Légales - Plan du site Haut de page